Plan d'Opération Interne (POI) et Plan Particulier d'Intervention (PPI)

La télé-alerte à la population avec téléalerte par cii telecom, des serveurs vocaux interactifs avec activoice, des envois de SMS en masse avec tactiquesms

Pour les sites SEVESO de seuil haut, plusieurs dispositifs sont obligatoires :

  • Plan d'Opération Interne (POI)
  • Plan Particulier d'Intervention (PPI)

 

Le Plan d'Opération Interne (POI) relève de l'exploitant du site SEVESO et est exigé par la Préfecture.

 

Ce document vise à planifier les différentes mesures d'organisation et de protection lors d'un accident industriel, dans la mesure où son ampleur ne dépasse pas l'enceinte du site industriel.

L'exploitant du site SEVESO doit établir ce document en tenant compte de différents scénarios de sinistres possibles auxquels le site pourrait être exposé.

 

 

Le Plan Particulier d'Intervention (PPI) est établi par la Préfecture.

 

Ce dispositif est une déclinaison du plan ORSEC (Organisation de la Réponse de SEcurité Civile), c'est en cela qu'on parle aussi de dispositions ORSEC PPI.

C'est un plan d'urgence qui vise à mobiliser des acteurs précisément identifiés, dont les services de secours, les collectivités territoriales concernées ou encore des exploitants d'autres sites à risques proches de l'accident.

 

 

Dès lors qu'un accident est susceptible de dépasser l'enceinte du site industriel, et donc le cadre de déclenchement du POI, l'industriel doit demander le déclenchement du dispositif PPI auprès du Préfet, habilité à le faire.

 

Selon les PPI, l'industriel peut avoir pour obligation d'anticiper le déclenchement de ce dernier en alertant par exemple lui-même la population, en interrompant la circulation ou les réseaux au voisinage du site.